#139

Dossier Roland C. Wagner deuxième partie

Un deuxième dossier d’archives de Roland C. Wagner !

Avec une foule d’articles de Roland de toutes les époques, ses parodies, hommages, gags et textes d’humour (les courts romans Bob Marone, Nina Hagen, Richarleville-Mézières, les short-shorts, etc.), et quantité de documents inédits — dont une interview sur Radio Libertaire que l’on croyait perdue dans l’éther et dont des cassettes demeuraient chez un autre auteur… Ou bien un épisode supplémentaire du “Cycle du fandom”, par exemple…

Avec des essais inédits de Claude Ecken et d’André-François Ruaud ; un pastiche par Michel Pagel ; et de nombreuses illustrations par Francis Saint-Martin.

Un numéro bourré d’inédits et de raretés, en direct des archives Wagner récoltées en plusieurs endroits.

ISBN 978-2-36183-582-8, 424 pages

Couverture du numéro 139 de Yellow Submarine
Couverture de Yellow Submarine #139

#138

Dossier Roland C. Wagner / Dossier Langage

Roland C. Wagner est l’un des très grands auteurs de l’imaginaire francophone, l’une des plumes auxquelles nous sommes le plus attachés.

Nous poursuivons donc notre travail sur cette œuvre formidable, avec cette fois le premier d’une série de volumes d’archives : un fort volume d’entretiens et de documents rares, qui tissent le portrait d’un grand auteur à travers ses propres mots. Issus de fanzines, de magazines, de catalogues et de sites, ces 32 entretiens couvrent toute sa carrière. Avec plein de documents, fragments, photos et repro de couvertures de fanzines, une autobiographie, et quatre petits articles.

S’y ajoute un autre dossier, un deuxième numéro dans le numéro, sur le langage dans l’imaginaire, avec des contributions inédites de Damien Dion, Stephan Lambadaris, Xavier Mauméjean, Sébastien Hayez et Nicolas Nova.

Et ce fanzine fête ainsi son trente-cinquième anniversaire, ce n’est pas rien !

ISBN 978-2-36183-568-2, 464 pages

Couverture du numéro 138 de Yellow Submarine
Couverture de Yellow Submarine #138

#137

Histoire vraies, vraies histoires

Réels, imaginaires ou fictionnels, il y a sans doute une lisière, une banlieue où se rencontrent les mondes d’ici et les mondes lointains. Entre histoires vraies et vraies histoires.

Mondes d’ici ? Mondes lointains ? Peu importe où ils se trouvent et quelles sont leurs natures, ce sont des projections différentes de la réalité. Leurs existences — notre croyance en leurs existences — sont assujetties à cette seule question : quelles sont les frontières qui les séparent ?

En littérature, au cinéma, en architecture, dans les questions liées à l’urbanisme, les frontières sont quelquefois visibles et, parfois, un personnage les éprouve qui, comme sur un fil, s’amuserait à danser sa vie sur ces instables délimitations qui séparent fiction(s) et réalité(s).

La cent-trente-septième livraison du fanzine Yellow Submarine, avec des articles de Xavier Mauméjean, André-François Ruaud, Stéphane Boudin-Lestienne, Patrick Marcel, Stefanie Diekmann, Michaela Roessner, Elizabeth Hand, Alexandre Mare et Jo Walton.

ISBN 978-2-36183-184-4, 126 pages

Couverture du numéro 137 de Yellow Submarine
Couverture de Yellow Submarine #137

#136

Trente ans

Voilà 30 ans que Yellow Submarine, créé par André-François Ruaud, paraît contre vents et marées. Fanzine historique, il convenait à l’occasion de cet anniversaire de faire un bilan, de revenir sur son histoire.

Pour ce numéro exceptionnel, nous avons voulu proposer une sélection d’articles qui en trente ans, ont fait l’histoire de cette revue et montrent combien celle-ci a su être un relais mais surtout un laboratoire de création et de réflexion, avec une passion qui ne s’est jamais démentie. Auteurs, essayistes, dessinateurs, éditeurs, nombreux sont ceux qui ont participé à cette aventure collective, nombreux sont aussi ceux qui ont débuté dans ce fanzine.

Un long entretien entre son créateur André-François Ruaud et Alexandre Mare, son nouveau rédacteur en chef, revient sur une aventure au long cours. Derrière une couverture signée Lewis Trondheim se succèdent des textes de Joseph Altairac, Philippe Boulier, Jean-Daniel Brèque, David Calvo, Gérard Coisne, Serge Delsemme, Philip K. Dick, Serge I. Grabovski, Paul Harland, Jean-Philippe Jaworski, Markus Leicht, P.J.G. Mergey, Harry Morgan, Marie-Pierre Najman, Jean-Jacques Nguyen, Michel Pagel, André-François Ruaud, François Schuiten & Benoît Peeters, Brian Stableford, Pierre Stolze, Pascal J. Thomas, Jean-Louis Trudel, Roland C. Wagner, Roger Zelazny, avec des BD de Patrick Marcel, la reproduction de toutes les couvertures et quelques surprises…

Bref, est réuni ici un drôle d’équipage pour une plongée dans une histoire en mouvement qui n’a pas fini de refaire surface…

ISBN 978-2-36183-082-3, 370 pages

Couverture du numéro 136 de Yellow Submarine
Couverture de Yellow Submarine #136

#135

Kami et Mecha. Imaginaire japonais

Le Japon, proche terre lointaine. Sous l’impulsion du manga, du film d’animation et du merchandising, la culture japonaise semble aujourd’hui accessible ou même familière au public français. Pour les amateurs de science-fiction, de fantastique et de fantasy, le choix semble vaste et l’offre paraît déferler en un flux grandissant, tant on est abreuvé de l’imagerie très spécifique de l’imaginaire japonais. Les bandes dessinées remplies de robots géants et de monstres, les romans d’anticipation vertigineux, les films fantastiques où pullulent les figures de l’innocence et de l’horreur, sont aujourd’hui accessibles et nombreux. Une génération d’adolescents et de jeunes adultes semble avoir sans effort englobé la culture japonaise par le biais de ces différents supports culturels, non pas de manière indifférenciée mais avec une fascination doublée d’évidence.

Des auteurs français tels que Jérôme Noirez et David Calvo, des essayistes comme Raphaël Colson, Julien Sévéon et Guy Astic, et des passionnés fervents tels que Anne Adam et Tony Sanchez, déclinent l’imaginaire japonais en études singulières ou en articles de référence. Enfin, et en exclusivité, des auteurs japonais contemporains nous proposent leurs réflexions ou leurs fictions, afin de comprendre plus avant le phénomène.

ISBN 978-2-36183-059-5, 240 pages

Couverture du numéro 135 de Yellow Submarine
Couverture de Yellow Submarine #135

#134

Jeu est un autre. Le ludique et la science-fiction

Incarner un extraterrestre, raconter l’histoire d’un troll, c’est la même chose : le jeu crée de la fiction, et créer de la fiction, c’est un jeu. Les littératures de l’imaginaire ont fait du ludique une manière d’approche des univers inventés, une porte d’entrée en forme de “et si…”, de faire semblant. Feindre, provoquer l’illusion, c’est déjà jouer, c’est-à-dire littéralement établir des règles autour d’une transfiguration du réel. Est-ce par une sorte de fraternité que les folles fictions que nous chérissons semblent inextricablement liées au ludique sous toutes ses formes ? Le jeu est à l’évidence un art narratif, et à la fois bien plus que cela.

C’est ce que tentent de démontrer dans leurs articles des auteurs de science-fiction ou de fantasy tels que Fabrice Colin, David Calvo, Jean-Philippe Jaworski et Alain Damasio, mais aussi des chercheurs, spécialistes ou passionnés du jeu comme Rémi Sussan, Sébastien Genvo, Raphaël Colson, Julien Annart et Philippe Ros. Paraissant depuis mars 1983, le livre-revue Yellow Submarine livre ici son cent-trente-quatrième volume, le deuxième à être publié par les Moutons électriques après le très remarqué Envies d’utopie. Unique support exclusivement consacré à l’étude de la science-fiction, Yellow Submarine se penche cette fois sur la culture ludique et ses rapports avec la science-fiction, avec un nouveau rédacteur en chef, Nicolas Lozzi.

ISBN 978-2-91579-375-8, 186 pages

Couverture du numéro 134 de Yellow Submarine
Couverture de Yellow Submarine #134

#133

Envies d’utopie

Au principe que Staline ou Pol-Pot ont fondé des systèmes politiques “utopiques”, on nous affirme que les utopies ont échoué, pire : que les utopies seraient choses fondamentalement néfastes. Pourtant, n’essaye-t-on pas plutôt de nier les utopies justement parce qu’elles ont toujours une belle actualité, avec une liberté dérangeante pour certains ? En dépit des discours lénifiants, les envies d’utopie ne cessent de s’exprimer — non seulement dans le champ de la littérature, mais également en prise directe avec le réel : dans l’architecture aussi bien que, loin de l’Europe, dans la politique — en particulier dans la turbulente Amérique du Sud. Par ailleurs, l’utopie a toujours été une donnée fondatrice de la littérature de science-fiction. Il n’est donc pas hors sujet que Yellow Submarine, pour ce volume marquant son vingt-cinquième anniversaire, se penche sur un sujet aussi remuant et passionnant que les utopies.

Unique support exclusivement consacré à l’étude critique de la science-fiction, Yellow Submarine se penche cette fois sur les utopies dans toute leur splendide diversité, avec des études signées par Serge Halimi, Ugo Bellagamba, Eric Picholle, Marie-Pierre Najman, Max Renn, Léon Hunt, Jean-Marc Tomi, Raphaël Colson et André-François Ruaud, ainsi que des nouvelles de Jean-Pierre Hubert et David Calvo. Les sujets couverts vont de la Cité du Soleil de Campanella aux tentatives d’innovation sociale qui agitent l’Amérique du Sud, en passant par les réalisations architecturales utopistes, la projection martienne idéale, la démocratie selon Robert Heinlein, la Ville qui n’existait pas de Bilal ou la poésie d’André Hardellet.

ISBN 978-2-915793-46-8, 192 pages

Couverture du numéro 133 de Yellow Submarine
Couverture de Yellow Submarine #133